• REPAS DES FESTAYRES!!

    moyen_659c512db4b8acf8129d27307cf69942_1235667551.jpgA l'occasion des fêtes de Bayonnes, la délégation organise, comme l'année dernière, en partenariat avec l'association « Alliance »,

    Un Grand Repas « dans la rue »

    Le vendredi 29 juillet 2011

    Dès 12h00 (pour l'apéro)

    Au menu:

    Melon/Jambon

    Paella

    Gâteau Basque

    Sangria, vin rosé ou rouge, café, pain et musique compris

    Inscrivez vous à la délégation, par téléphone et pour ceux qui le peuvent et venez (si vous le pouvez) avec quelques Tapas pour éponger la Sangria!

  • Accessibilité : après les bâtiments neufs, les bâtiments existants, nouvelle cible des dérogations ?

    ACCESSIBILITE-3-Fotolia_25681275_XS.jpgAprès s'être attaqué aux obligations d'accessibilité des bâtiments neufs avec la proposition de loi Paul Blanc qui instaure des dérogations, c'est désormais la mise en accessibilité des bâtiments existants qui semble être remise en cause.

    Alors qu'il y a moins d'un mois, l'Association des paralysés de France (APF) réagissait vivement aux propositions du rapport Doligé qui remet en cause les principes fondamentaux de la loi handicap du 11 février 2005 (modification de la définition de l'accessibilité, élargissement des possibilités de dérogations, délai de 2015 repoussé), aujourd'hui, le président de la République demande à ce que ce rapport devienne une proposition de loi !

    L'APF est consternée par cette annonce alors que Nicolas Sarkozy, affirmait, lors de la 2ème conférence nationale du handicap, le 8 juin dernier qu'il « ne céderait pas sur l'échéance de 2015 ».

    Au regard de cette annonce inacceptable, l'APF, totalement mobilisée sur ce sujet avec sa campagne « Des bâtons dans les roues », annonce une journée nationale d'actions pour défendre les principes d'accessibilité et de conception universelles, le mardi 27 septembre.

  • Ardi Vrenezi et ses parents autorisés à revenir en France - Son frère et sa sœur doivent l’être aussi !

    2010.05.03.Le-Jeune-Ardi-Vrenezi.jpgLa nouvelle vient de nous arriver par un mail de Mimoza, la sœur d'Ardi : ses parents et Ardi lui-même vont bénéficier d'un visa les autorisant à revenir en France. L'ambassade de France à Pristina confirme.

    L'Association des paralysés de France (APF) et le Réseau Education sans frontière (RESF) se réjouissent de cette belle nouvelle. C'est un soulagement pour tous ceux qui se battent pour empêcher que cet adolescent polyhandicapé sévère subisse une mort prématurée et dans des conditions inacceptables faute de la prise en charge qui lui était donnée en France.

    C'est d'abord la victoire de la famille d'Ardi qui a su tenir, ne pas lâcher, continuer d'espérer. C'est aussi celle de ceux qui, les premiers, se sont dressés contre cette situation scandaleuse : les soignants, les infirmières, les médecins, l'APF, RESF, le comité de soutien local à Ardi. Et puis c'est la victoire de tous ceux qui, chacun à leur place ont tenu à manifester leur refus que de tels faits se produisent.. Les associations, les militants, les milliers de signataires des appels au retour d'Ardi, les personnalités qui ont mis leur notoriété au service d'une belle cause, les élus qui, par dizaines, sont intervenus, Manon Loizeau dont le documentaire (L'Immigration aux frontières du droit) a relancé la mobilisation, le Conseil régional d'Ile de France qui a affiché la photo d'Ardi sur ses grilles, le Conseil de Paris qui a adopté un vœu demandant son retour. Impossible de tous les citer mais un grand merci à chaque personne qui a été touchée par cette histoire.

    Tout n'est pourtant pas acquis : si les parents d'Ardi ont bien un visa, sa sœur Mimoza, âgée de 18 ans et quelques mois, et son jeune frère Eduardi, 14 ans, eux, n'en ont pas. Envisage-t-on sérieusement, à l'Elysée, de les laisser au Kosovo sans leurs parents et sans ressource ? Il tombe sous le sens qu'ils doivent accompagner leurs parents.

    Leur retour doit d'autre part, s'effectuer par avion spécial, car Ardi est lourdement handicapé et difficilement transportable.

    Une délégation de l'APF et du RESF vient de solliciter le Ministère des Affaires Etrangères afin d'être reçu dès demain vendredi 22 juillet pour régler ces derniers points.

    Documents propres à apporter des précisons :

    - L'Appel exigeant le retour d'Ardi Vrenezi à signer en ligne (voir liste signataires) http://www.educationsansfrontieres.org/article36673.html

    - Le premier numéro d'un bulletin périodique La Lettre d'Ardi adressé aux signataires http://www.educationsansfrontieres.org/IMG/fckeditor/UserFiles/Ardi_Lettre_1(2).pdf