• Infirmité Motrice Cérébrale: le guide pratique

    IMC_guide_pratique.jpg

    Ce guide pratique suit le parcours de la personne atteinte d'IMC en abordant des aspects importants de la vie : santé, autonomie, relations et loisirs. Pour chacun de ces aspects, il met en évidence les principales interrogations de la personne et de ses proches et y apporte des réponses dont l'une est essentielle :  l'Infirmité Motrice Cérébrale n'est en aucun cas un handicap mental. Plus de trente professionnels (chirurgiens, médecins, psychologues, ergothérapeutes...) et autant de témoins se sont mobilisés pour mettre à disposition leur expertise.

    Vendu 25.00 € + 5.00€ de frais de livraison sur le site de l'APF, en cliquant ICI

     

  • Suite du 27 septembre : Jean-Marie Barbier reçu par Marie-Anne Montchamp

    GMED_7BEC0C57-22A2-4524-ADD9-2D67E055C7BF.JPG

    Suite à la journée d'actions nationale de l'APF « Des bâtons dans les roues » condamnant les tentatives de dérogations à l'obligation d'accessibilité, Jean-Marie Barbier, président de l'association, a été reçu hier soir par Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale.

    La Secrétaire d'Etat a insisté sur le fait que « l'accessibilité est une des conditions du vivre ensemble. »

    Une rencontre signe que « la mobilisation paie » pour Jean-Marie Barbier, qui souligne : « Les ministres comprennent notre protestation, il est donc plus que jamais urgent de mettre en place une Agence nationale à l'accessibilité universelle. »

    Abordant la scolarisation des enfants handicapés, le président de l'association précise : « S'il reste des problèmes sur l'éducation et que la rentrée n'est pas parfaite, le sujet avance. »

    Pour lire le communiqué de la Secrétaire d'Etat suite à son entretien avec Jean-Marie Barbier, cliquez ici

     

  • DES BATONS DANS LES ROUES BASQUES!

    CIMG4965.JPGNous étions rassemblés devant la mairie de Bayonne, sous un soleil de plomb, pour défendre ce que la loi de 2005 à prévue à matière d'accessibilité et dénoncer les nombreuses tentatives de revenir sur ce droit universel.

    De nombreuses personnes ont signé la pétition qui sera adressée au gouvernement.

    Certains ont également tenté de prendre en fauteuil roulant les bus de ville dont le réseau est censé être accessible à plus d'un tier, aucun n'a pu embarquer.

    Un courrier sera adressé prochainement au Syndicat Mixte des transport afin de proposer d'organiser trés vite une réunion de la commission d'accessibilité.

    Pour voir les photos de cette journée, cliquez ICI