UA-112843958-1

Droit des personnes - Page 3

  • Appel à participation à l'étude sur les besoins en aides à domicile

    Bonjour à tous, 
     
    mand'apf logo.png
    La Direction Territoriale d’Aquitaine Sud, Délégations de Bayonne, Pau et Dax, a décidé de lancer une étude sur les aides humaines à domicile et l’accès aux droits à compensation afin d’étudier la possibilité de créer un service « Mand’APF » sur le Territoire des Pyrénées Atlantiques et des Landes.

     

     Mand’APF c’est quoi ?                                              

     

    C’est un service mandataire d’aide humaine dit « rénové » qui a pour vocation de vous permettre, grâce à un accompagnement personnalisé, d’employer directement vos aidants en toute sécurité et de vous soutenir dans l’accès et le maintien de vos droits à compensation au titre de l’aide humaine.

    L’accompagnement consiste à vous aider et à vous conseiller dans votre fonction de « particulier employeur » (salaires, charges, droit du travail, organisation des plannings,….). Il s’agit de prestations administratives et/ou juridiques dont l’objectif est de garantir votre liberté de choix d’organisation et de gestion dans un cadre sécurisé.

    Pour les bénéficiaires de la P.C.H.(adultes ou enfants), il n’y a aucun surcoût grâce au mode PCH « mandataire » financé par les départements.

    Afin de nous aider à construire une réponse innovante au plus proche de chez vous et de répondre au plus près de vos besoins, je vous invite à remplir le questionnaire en cliquant sur le lien ci-dessous : 

      lienquestionnaire

     

    Si vous avez besoin d’aide ou si vous souhaitez avoir des informations complémentaires vous pouvez me contacter au 07 72 12 78 70 ou par mail à l'adresse mireille.fouqueau@apf.asso.fr

     

    Merci d’avance à chacune et chacun de vous pour votre contribution.

  • Vidéos : Les JT du Congrès APF France hadicap 2018

    Bonjour à tous,

     

    Après Bordeaux, il y a 7 ans, c’est à Montpellier, que le Congrès APF France handicap a été organisé du 21 au 23 juin dernier. Une délégation du territoire Aquitaine Sud y a assisté et un focus sera présenté dans le prochain Zoom qui paraîtra à la fin du mois de septembre. 

     

    3779411569.png

     

    JT du 21 juin : 


     

    JT du 22 juin 


     

    JT du 23 juin :


  • Démarches administratives : Érick CARTRON vous aide à faire valoir vos droits !

    EC.jpg

     

    H.L.C. : Présentez-vous-en quelques mots, quel est votre parcours ?

    E.C. : J’ai 47 ans, je suis amputé tibial de la jambe gauche à la suite d’une maladie nosocomiale. Auparavant, j’étais moniteur d’équitation et ensuite éducateur dans un centre éducatif renforcé.J’ai écrit un livre sur ma vie qui retrace mon parcours et toutes les difficultés rencontrées. Cela m’a servi de thérapie et en même temps, de pouvoir poser ma pierre à l’édifice pour que les personnes en situation de handicap fassent valoir leurs droits et qu’ils se battent dans la vie de tous les jours.

    H.L.C. : Votre livre s’appelle « Ainsi soit tout ». La préface avait été rédigée par Jean LASSALLE. Pour quelles raisons l’avez-vous choisi ?

    E.C. : Il connaît très bien mon éditrice. C’est pour elle et mon histoire qu'il a bien voulu faire ma préface. 

     H.L.C. : Où se le procurer ?

    E.C. : Pour se le procurer, il faut m’envoyer un e-mail à erick.cartron@orange.fr . Ou bien contactez la délégation de Bayonne au 05.59.59.02.14 ou par mail à dd.64.basque@apf.asso.fr

     H.L.C. : Qu'est-ce qui vous a donné envie de rejoindre l'APF ?

    E.C. : J’ai rejoint l’APF pour pouvoir aider les personnes en situation de handicap. La charte de l’APF correspond tout à fait à ma façon de voir les choses.

    H.L.C. : Au sein de l’APF Pays Basque, vous aidez les personnes qui contactent la délégation, sur les questions juridiques et sociales. Quel type de public vous appelle ?

    E.C. : Le public qui m’appelle se compose surtout de personnes en situation de handicap qui ont besoin d’effectuer des démarches administratives, pour faire valoir leurs droits mais aussi qui ont besoin qu’on les écoute dans les difficultés de leur quotidien.

     H.L.C. : Comment procédez-vous ? De quels moyens disposez-vous pour mener à bien cette mission ?

    E.C. : Je suis à l’APF le jeudi. Je reçois les personnes sur rendez-vous, dans un bureau mis à ma disposition. Je vois surtout des personnes qui ont besoin d’obtenir une compensation pour le handicap qui les concerne. Nous montons le dossier ensemble pour l’obtenir et suivant les cas, je les oriente vers les administrations compétentes.

    H.L.C. : Vous représentez également depuis quelques semaines l’APF Pays Basque au CCAS de la ville d’Anglet. Dites-nous-en un peu plus. C’est une mission compliquée à mener ?

    E.C. : ça ne fait pas longtemps que je représente l’APF au CCAS d’Anglet. Ma mission est de représenter au mieux les revendications de l’APF et soulever les problèmes des personnes en situation de handicap.

     H.L.C. : Comment vous y êtes-vous préparé ?

    E.C. : Je m’y suis préparé grâce à l’APF qui m’a permis de suivre des formations pour pouvoir mener à bien cette mission.

     H.L.C. : Que voudriez-vous dire aux personnes qui lisent cette interview, pour les inviter à rejoindre l’APF ?

    E.C. : Je leur dis simplement que l’on a besoin de toute personne ayant des compétences dans n’importe quel domaine, afin de nous aider à mener à bien nos missions.

     

    Propos recueillis par

    Hugues LESUT–CANDÉRATZ