UA-112843958-1

accessibilité

  • Photos de la mise en situation des élus d'Hendaye, mardi 16 décembre.

    Cliquez sur la photo pour visualiser l'album.

    mise en situation, maire hendaye, sensibilisation, accessibilité

  • Journée de sensibilisation aux handicaps à Hendaye

    "Ecoute, pour voir si ça roule!"

    accessibilité

    Le collectif Handi 64 et les associations présentes, APF, AVH, APAJH, Bizi Berria, l’Association des deux jumeaux, la Fraternelle des aveugles et la Maison des sourds de Pau, en partenariat avec Martine ANSAULT LECUONA, déléguée aux personnes âgées et en situation de handicap, ont organisé ce mardi 16 décembre une après-midi de sensibilisation aux handicaps par la mise en situation des élus et du maire d’Hendaye. Le but de cette action est de faire prendre conscience aux décideurs politiques des difficultés d’accessibilité rencontrées par les personnes en situation de handicap.

     

    L’ensemble des participants (entre 40 et 50), ont été divisé en trois groupes comprenant des élus, des représentants d’associations de personnes handicapées. Dans chaque groupe les élus ont pu se mettre en situation de handicap moteur sur les fauteuils roulant, de handicap visuel avec les bandeaux occultant et les cannes ou encore de handicap auditif avec les casques. Trois parcours ont été proposés, le premier à destination de l’hôpital marin s’est fait en navette alors que la voie publique a été prise sur les deux autres parcours à destination du cinéma et de la gare. Chacun des trajets d’une durée de 1h à 1h30 a permis de montrer les difficultés rencontrées par le manque d’aménagement des lieux, des espaces et des véhicules, mais aussi de mettre en évidence toutes les contraintes qui s’y ajoute. Par exemple, la navette a eu un problème technique au niveau des portes ce qui nous a retardé de dix minutes, une rampe d’accès trop souple n’a pas permis à Annick de monter seule, un espace trop restreint pour un fauteuil électrique ou encore le manque de formation de notre chauffeur.

    Au retour en mairie se fut l’occasion de faire un bilan sur le ressenti de chacun des élus. Les retours sont unanimes, l’expérience a été très enrichissante voir choquante. Chacun des élus s’est rendu compte des difficultés quotidiennes que peut rencontrer une personne en situation de handicap, quel qu’elle soit. Concernant le handicap visuel les élus se sont sentis perdus par la perte des notions de distance et d’espace. Le manque de synthèse vocale, de bande podo tactile ou de poteau à la bonne hauteur ont joué un rôle important dans cette perte de repères. Sur le handicap moteur, en plus des difficultés pour emprunter la navette, les élus se sont rendu compte de l’étroitesse des trottoirs, des bateaux mal placés, de l’impossibilité d’avoir accès à de nombreux commerces, de la difficulté à franchir un obstacle de 1cm de haut ou à circuler dans les rues dénivelées. Pour le handicap auditif la démonstration a été moins perturbante car nous étions d’avantage sur l’accessibilité des lieux. Nous avons noté cependant le manque d’affichage visuel dans la navette et le danger de ne pas entendre le bruit environnant. Laëtitia LEROY de la Maison des sourds de Pau m’a expliquée l’importance de la présence d’un traducteur lors d’une réunion comme celle que nous avons vécu afin d’éviter l’isolement.

    Robert LAMBERT, responsable du centre technique, et l’ensemble des élus ont pu se rendre compte de l’étendu des travaux à réaliser. Malgré tout, M. LAMBERT a soulevé la possibilité de réaliser rapidement des aménagements facilitant le quotidien des handicapés. Une prise de conscience a été faite et nous avons ressenti une volonté de continuer, en partenariat avec le collectif Handi 64, l’amélioration de l’accessibilité.

    Un pot a clôturé de manière conviviale cette journée de sensibilisation.

    Julien SAUGIER

  • Loi sur l'accessibilité, un nouveau recul !

    Une ordonnance de plus....pour un désengagement de l'Etat ! 

    L'ordonnance du 25 septembre présentée au conseil des ministres présentait des délais supplémentaires en terme de mise en accessibilité des lieux publics et des transports, pour ne pas parler d'un recul pour ce qui est du domaine privé.  

    C'est inacceptable, n'a-t-on pas encore compris que cette loi est pour le "Bien Commun", qu'on facilite la vie de tous en rendant la vie plus accessible... 

    C'est regrettable pour nous tous, pour nos frères qui sont en fauteuil, pour nos cousins qui sont aveugles ; pour nos enfants avec leurs petites jambes et nos parents avec leurs poussettes et leurs petits bras. C'est aussi regrettable pour nos grands parents qui ont de plus en plus de difficultés à ce déplacer.

    Mais rendez-vous compte, élus, citoyens de ce pays, qu'avec le recul de cette loi, c'est le recul de notre société que nous mettons en marche. 

    Alors agissez, et prenez vos responsabilités !

    L'émission "Allodocteurs" en parle et invite l'APF pour témoigner :

    Cliquez sur l'image pour voir la vidéo :

    loi sur l'accessibilité, ad'ap, apf, allodocteurs

    Image d'une manifestation de l'APF extrait du magasine Libération